Les élèves testent Enio!

En vue du lancement d’Enio prévue pour l’automne 2017, l’équipe d’Enio a visité deux écoles secondaires pour expérimenter son outil d’orientation interactif : l’Académie Dunton et l’école Louis-Joseph-Papineau, à Montréal. Notre but était de récolter des témoignages auprès de ses futurs utilisateurs (élèves du deuxième cycle du secondaire). Pour saisir l’opinion générale et trouver des pistes d’amélioration, quoi de mieux que de laisser la parole à nos élèves bêta-testeurs?

D’entrée de jeu, nous pouvions constater l’intérêt des élèves : Enio leur proposait une expérience différente des questionnaires d’orientation traditionnels en offrant un environnement complètement numérique et personnalisé. Assez pour piquer la curiosité de nos bêta-testeurs.

Amusant avant tout

« C’est donc bien amusant », s’exclamait un élève. Une émotion qui est souvent ressortie des commentaires des testeurs. « Hein! Comment ça se fait que la couleur de ton profil ne soit pas la même que la mienne? » a ajouté une autre élève. Les couleurs de la plateforme, différentes selon le profil et les résultats obtenus, amènent un aspect de personnalisation qui a plu aux élèves. Également, la flexibilité d’utilisation attirait beaucoup nos bêta-testeurs. Que ce soit sur mobile ou sur ordinateur, les élèves aimaient l’idée de pouvoir effectuer leurs activités tranquillement, à leur rythme, dans un environnement confortable. « Je pourrais les faire chez moi sur mon cellulaire », nous mentionne un des adolescents.

Nos bêta-testeurs testent la plateforme Enio

Nos bêta-testeurs en action

Adaptée aux élèves

Le deuxième constat que nous tirons est que la plateforme est adaptée pour les élèves. Les activités, composées de différentes questions et d’énoncés, avaient des termes faciles à comprendre. Aucune place pour le doute du côté des bêta-testeurs. Certains mots de vocabulaire étaient considérés comme plus complexes par les élèves, mais leurs commentaires nous ont permis de mieux adapter les questions pour les futurs utilisateurs. Plus encore, la plateforme s’adapte à la réalité des jeunes. À la question « préférez-vous faire le questionnaire sur papier ou sur ordinateur? », nos bêta-testeurs étaient unanimes! Je vous laisse deviner la réponse… Ils ont adoré l’aspect numérique d’Enio, d’autant plus qu’ils avaient le choix de compléter les exercices sur leur mobile, eux qui en possèdent tous un.

Une élève essaie Enio sur son mobile

Enio sur mobile

Utilité approuvée

Troisième constat, Enio est une plateforme utile pour les élèves. Nos bêta-testeurs ont été étonnés de la pluralité de pistes qu’offraient les résultats des activités. En effet, les résultats décrivaient la personnalité du jeune et donnaient de bons insights aux élèves pour leur futur. « Ça pourrait m’aider pour mon choix de programme », nous rapporte un des adolescents, un avis souvent partagé par ces futurs cégépiens.

Ce qu’il faut retenir de ces expériences dans les écoles secondaires, c’est que la plateforme Enio est appréciée de ses futurs utilisateurs. Son adaptabilité, son utilité et son côté amusant lui permettent d’être un outil qui répond non seulement aux attentes du conseiller d’orientation, mais également aux besoins des élèves du secondaire. Il s’agit d’une belle complémentarité aux questionnaires d’orientation traditionnels qui saura sans aucun doute plaire à tous, professeurs et étudiants, dès sa sortie dans les écoles!

Terminons en remerciant les huit écoles qui ont accepté de tester Enio avec leurs élèves en mai et juin. Il s’agit de l’Académie Dunton, le Centre éducatif l’Abri, le Centre pédagogique Lucien-Guilbault, l’École Le Prélude, l’École Louis-Joseph-Papineau, l’École secondaire Arthur-Pigeon, l’École secondaire La Rencontre et le Lycée Claudel. Outre les impressions des jeunes recueillies dans chacune des classes, nous avons pu identifier des améliorations à apporter à la plateforme afin de la rendre pertinente et conviviale dès son lancement!

Tags : , , , , ,

Classés dans :