L’orientation passe par l’action… bénévole!

La motivation scolaire passe souvent par l’action. Plusieurs jeunes de secondaire 3, 4 et 5 sont à la recherche d’un sens à donner à leur vie. Ils désirent avoir des responsabilités et s’investir dans leurs passions. Il est souvent difficile pour eux d’avoir un travail à temps partiel puisqu’ils sont aux études à temps plein pour la plupart. Toutefois, pour postuler pour des emplois dans le futur, il faut d’abord qu’ils acquièrent de l’expérience de travail, qui bonifiera leur C.V.. Le bénévolat est donc tout indiqué afin de tester leurs aptitudes et leurs intérêts de travail, tout en s’investissant dans leur communauté.

En cette semaine de l’action bénévole, voici quelques trucs afin d’aiguiller les jeunes vers des activités de bénévolat qui répondront à leurs attentes, que ce soit dans le cadre d’un cours d’Éthique et culture religieuse, d’un projet intégrateur, d’un simple intérêt personnel ou de visées professionnelles.

  • Établir leur liste de valeurs professionnelles

Plusieurs jeunes prennent la première offre de bénévolat qui se présente à eux sans trop se questionner, particulièrement quand un cours impose des heures de bénévolat obligatoires. Afin que le bénévolat soit porteur, autant pour le milieu que pour les jeunes, il faut bien cibler leurs champs d’intérêt et les valeurs des organismes. Il est donc bon de proposer un exercice d’évaluation des valeurs professionnelles qui les aidera à se questionner et à mieux se connaitre, et ainsi à mieux s’investir dans les activités de bénévolat choisies, et à en sortir grandis! L’activité no 4 « Mes valeurs professionnelles » sur Enio peut être un excellent départ dans le cadre de cette réflexion.

  • Utiliser la plateforme Academos (ou l’activité no3 « Découvre Academos » sur la plateforme Enio)

La plateforme Academos propose des mentors qui travaillent, entre autres, dans des domaines communautaires. Les élèves pourront ainsi contacter différents acteurs du milieu, établir une relation de confiance, poser des questions et mieux cibler leur expérience de bénévolat. Academos propose aussi des stages qui sont de belles occasions de faire du bénévolat tout en explorant des milieux de travail ciblés.

  • Aider bénévolement les gens de leur entourage

Faire du bénévolat peut passer par un organisme, mais peut aussi se traduire par une aide moins structurée. Il est toujours intéressant de discuter avec les étudiants de possibilités d’aider dans leur communauté. Est-ce qu’un grand-oncle âgé a besoin d’aide avec son ordinateur? Est-ce qu’une maman débordée aurait besoin de quelqu’un pour amener ses enfants au parc pendant quelques heures? Est-ce que la voisine enceinte jusqu’au cou aurait besoin de quelqu’un pour promener son chien quelques fois par semaine?

  • S’investir dans leur milieu scolaire

Les jeunes oublient souvent que leur propre école a peut-être besoin de bénévoles : que ce soit pour faire de l’aide aux devoirs, pour nettoyer le terrain au printemps ou pour organiser une activité comme une collecte de sang ou un évènement sportif, caritatif ou culturel. Les jeunes pourront directement mettre à profit leurs talents dans leur propre communauté, et y voir les impacts de leurs actions! Ce sera également pour eux une occasion de découvrir certains aspects du monde du travail (tâches, environnement professionnel, etc.), qui pourraient les aider dans leur démarche d’orientation.

  • Trouver d’autres ressources

Vos jeunes ont besoin d’idées ou de contacts? Le réseau de l’action bénévole du Québec est une excellente source d’information.

 

Tags : , , ,

Classés dans :